PROCESSIONS CULTURELLES : LE SAINT-CHRIST

Témoin de 5 siècles de piété et de dévotion populaire, sauvé plusieurs fois de l’anéantissement et du fanatisme, le Saint-Christ d’Agde est une œuvre d’art exceptionnelle. Il a été classé, en 1911, « objet historique, d’auteur inconnu, datant du XVIe siècle ».

Une grande ferveur et une dévotion toute particulière est attribuée à cette œuvre d’art représentant un Christ en Croix, en bois polychrome, dont une procession lui est consacrée en centre ville d’Agde lors de la semaine Sainte.

Le cortège est composé de trois confréries (pêcheurs, vignerons, jouteurs), des agathoises en costumes traditionnels, des membres de la confrérie du Saint-Christ, des membres du clergé, des autorités municipales et du public, accompagnés au son des tambours et de la pena.

La statue est portée par 8 membres de l’une des trois confréries à tour de rôle, empruntant le parcours de la procession dans les rues de la ville.

Les pêcheurs portent la croix de l’Eglise Saint-Sever jusqu’à l’Eglise Saint-André.

Les vignerons prennent le relais des Halles à la Maison Consulaire (maison du cœur de ville).

Les jouteurs récupèrent le Christ de la Maison du Cœur de Ville à la Cathédrale Saint-Etienne.

Les pêcheurs terminent ensuite la procession de la Cathédrale Saint-Etienne à l’Eglise Saint-Sever.

Chaque changement de porteurs de confréries est accompagné de chants occitans.

En 1999[1], quelque 1.500 personnes composaient le cortège.


[1] Date de la relance de la procession sur Agde.