LA RÉSERVE NATURELLE DU BAGNAS

Les étangs du littoral héraultais constituent un chapelet de lagunes unique par son importance, sa valeur et sa beauté. Etang de Thau, de Vic, de l’Or ou du Bagnas, tous symbolisent la nature sauvage et insolite.

Créée à l’initiative de la Société de Protection de la Nature d’Agde et officiellement par le Ministère de l’Environnement par décret ministériel, elle est aujourd’hui propriété du Conservatoire du Littoral. Les étangs du Bagnas, situés sur la commune d’Agde, limitrophe avec Marseillan, sont classés en Réserve Naturelle depuis 1983. Elle s’étend sur 561 ha constitués de zones humides (étang d’eau douce à saumâtre et marais à sansouïres), de dunes et de landes littorales, de prés salés et secs et de zones à vocation agro-pastorale. Au delà de la réserve, plus de 600 hectares sont classés Natura 2000, un label européen pour les sites naturels.

C’est un site d’une grande richesse en biodiversité avec plus de 1000 espèces de faune et de flore, et notamment de plus de 250 espèces d’oiseaux en migration, en reproduction ou sédentaires tels les hérons pourprés, les échasses blanches, les canards hivernants, les butors étoilés, les sternes …

Entre terre et mer, le Bagnas est un écosystème complexe et précieux à préserver. En effet, ces étangs jouent un rôle régulateur vis-à-vis des crues des rivières, des inondations et des intrusions marines. Ils assurent aussi un rôle épurateur grâce à une importante activité biologique. Les lagunes et leurs berges ont une remarquable capacité d’accueil d’oiseaux qui viennent y nicher, s’y alimenter ou s’y reposer par milliers au cours de leurs migrations annuelles. Enfin, la diversité des milieux est favorable à la présence de nombreuses espèces de plantes, parfois rares et menacées.

Sa gestion est principalement confiée à l’ADENA, Association de Défense de l’Environnement et de la Nature des pays d’Agde dont les missions sont d’assurer la protection, la gestion et l’accueil du public. La Ville d’Agde et la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée gestionnaires associés, travaillent avec de nombreux partenaires institutionnels et associatifs.

Cette réserve fait partie d’un réseau national composé d’environ 300 sites en France et en Outre-mer et fédérée par Réserves Naturelles de France.